Le cerveau et la mémoire

Le cerveau et la mémoire !

Comparons notre cerveau à un ordinateur et voyons comment se comporte la mémoire dans l'un et l'autre des disques durs (si je peux m'exprimer ainsi). Nous savons que notre cerveau a le pouvoir d'enregistrer environ 1 million de milliards de bits. L'ordinateur a encore des modifications à subir avant de commencer à rivaliser avec nos capacités. Pourtant, il existe une grande différence entre la manière dont notre cerveau traite les informations et un ordinateur. Tandis que notre cerveau laisse passer 400 000 millions de bits par secondes, il n'en retient que 2000. L'ordinateur, quant à lui, garde l'intégralité des informations qu'on lui donne. Ceci étant, que doit-on penser ?

      Que notre cerveau n'est pas si parfait qu'il en a l'air !
Ou,
      Que notre cerveau gère de manière la plus cohérente les informations qu'il perçoit !

Pour le savoir, commençons par nous poser les questions suivantes :

     Laquelle des fonctions de notre cerveau est prioritaire ?
     Doit-il seulement mémoriser ou a-t-il une fonction plus importante ?

En réalité, la fonction principale de notre cerveau est de nous maintenir vivants, d'assurer notre survie en toute circonstance.

Ainsi, la mémoire sélective qu'opère notre cerveau n'a rien de limitatif, mais bien au contraire, c'est une mémoire capable de s'adapter à la réalité telle qu'elle nous apparait.

En fait, l'ordinateur restitue les informations qu'on lui a données sans pouvoir les évaluer, les modifier ou les supprimer lui-même si la réalité venait à changer.

L'hippocampe est la partie de notre cerveau qui gère notre mémoire sélective. Il est comme une bande passante imprégnée de ce qui arrive à chaque instant, des événements hauts en couleur et en sensations. Ensuite, ce sont différentes parties du cerveau qui se charge de stocker les souvenirs indispensables pour l'individu.

Des études récentes révèlent que l'hippocampe gère la mémoire spatiale. Chaque fois que nous avons besoin de nous déplacer dans l'espace, c'est l'hippocampe qui est sollicité.

Il y a quelques années de cela, des chercheurs du CNRS découvraient que l'hippocampe gardait des souvenirs quelques jours avant de les reléguer dans les zones corticales spécialisées dans les souvenirs anciens. On pouvait donc constater l'incroyable travail opéré par le cerveau pour transmettre une information d'un lieu à un autre et ainsi garder l'espace vierge à de nouvelles réalités.

Nous n'en sommes encore qu'aux balbutiements de ces découvertes. Certains scientifiques vont même jusqu'à prétendre que la mémoire pourrait se situer ailleurs que dans le cerveau, celui-ci ne servant qu'à les traiter.

Quoi qu'il en soit, nous ne sommes pas près de réussir à créer un ordinateur comparable à la merveilleuse création de notre cerveau.