Perte de mémoire ou l'oubli?


Les causes principales de la perte de mémoire s'étendent du simple oubli provoqué par la fatigue, le surmenage, un choc émotionnel à la lésion cérébrale ou une tumeur au cerveau, ou une maladie dégénérative du système nerveux. Dans les cas ultimes, la perte de mémoire peut s'avérer le plus souvent irréversible.

Cette perte de mémoire peut affecter différentes zones du cerveau. Ainsi, une personne peut ne plus reconnaître le visage de ses enfants ou de son épouse, mais se souvenir de leurs noms.

Nous sommes dans le cas de figure des cas très graves de la perte de mémoire.

Dans le cas du simple oubli, ou d'une mémoire défaillante, on doit chercher d'autres causes avant de s'alarmer.

Pour comprendre la raison de la perte de mémoire, nous devons d'abord connaître ses mécanismes.

Il existe différents types de mémoire. La mémoire courte, par exemple, permet de nous rendre présents à tous les événements de circonstances et d'intégrer toutes les informations qui se manifestent autour de nous et en nous. Le cerveau ne les enregistre pas vraiment, il se contente de les reconnaître et de les traiter au moment opportun pour céder la place aux nouvelles informations. Toutefois, certains événements reconnus ou jugés importants vont s'inscrire dans le cerveau et peut-être même basculer dans la mémoire à long terme.

Le processus se produit quand notre cerveau identifie que l'événement va nous être utile pour l'avenir ou pour nous empêcher de reproduire certaines erreurs ou encore pour nous permettre de mieux le vivre la fois suivante.

Ce sont les sens sollicités par l'expérience réelle qui mettent en action notre capacité à mémoriser. La mémoire visuelle, auditive, tactile, gustative et olfactive est à son acuité la plus élevée.

Les sens en éveil donnent des informations au cerveau qui les traite pour les situer dans l'espace et le temps. Elles sont alors soumises au détecteur de souvenir et les imprègnent d'une nouvelle fraîcheur.

La fatigue et le surmenage provoquent parfois des troubles de la mémoire et nous pouvons comprendre maintenant pourquoi. Si notre capacité à nous concentrer est affaiblie, les informations recueillies sont moins nombreuses et notre cerveau ne peut toutes les enregistrer. Résultat, nous laissons s'échapper des actes, des éléments de nos sens aux oubliettes et nous commençons à nous inquiéter de notre sort.

Dans ce cas, il nous faut consulter un médecin afin d'identifier la cause réelle de ce trouble. Une série de tests pourra nous y aider. On peut aussi s'interroger sur notre alimentation, laquelle peut nous carencer en vitamines, magnésium, phosphore... et réduire notre capacité à mémoriser.

La mémoire est rarement irréversible, sauf bien sûr, si nous souffrons d'une maladie affectant notre cerveau.