Résoudre les troubles de la mémoire


Parfois, la mémoire nous joue des tours, mais sans que cela nous affecte réellement, car c'est un phénomène passager, issu d'une fatigue momentané ou d'un surmenage.

Quand une personne est amenée à diagnostiquer un trouble de la mémoire, c'est qu'elle vient de franchir le seuil des causes simples. Il va lui falloir dépasser ses propres peurs et affronter avec courage le diagnostic des médecins spécialisés. Cette étape représente un véritable défi. Car rééduquer sa mémoire avant qu'elle ne défaille complètement reste une épreuve difficile à franchir.

Ce sont normalement des neurologues et des neuropsychologues qui traitent ce genre de problèmes. Il leur faudra dans un premier temps établir le diagnostic final puis envisager le traitement adéquat.

Si une personne de votre famille souffre d'Alzheimer ou de trouble de la mémoire lié à son vieil âge, il est recommandé de consulter ce genre de médecins.

Des examens vont nécessiter l'imagerie cérébrale ou exiger que le patient subisse une batterie de tests neuropsychologiques. Par exemple, le Wechsler est un éventail de tests qui consiste à évaluer les performances cognitives d'une personne. Ces tests s'adressent à des adolescents comme à des adultes ou à des personnes âgées.

L'utilisation de ce test peut servir à orienter un adolescent dans sa scolarité. Dans ce cas, le test sera accès essentiellement sur la mémoire des chiffres, de l'arithmétique, du vocabulaire et de la compréhension.  

Chez un adulte ou une personne âgée, le test s'orientera sans doute davantage sur l'organisation spatiale et temporelle, mais aussi sur la conceptualisation, le raisonnement logique ou de synthèse.

Bien sûr, on cherchera à évaluer la mémoire immédiate, la perception des images, l'adaptation à la réalité, le schéma corporel, etc.

Le test dans sa globalité sert à identifier les troubles cognitifs neurologiques ou psychiatriques.

Quand une personne de notre famille est affectée par une maladie occasionnant des troubles importants de la mémoire, il est préférable de s'assurer le soutien d'une association ou d'un service hospitalier spécialisé. Le personnel sera alors en mesure de vous guider dans les démarches à suivre. Cette épreuve ne concerne pas que la personne malade, mais toute la famille. Il faut pouvoir se relayer pour souffler un peu et arriver à s'organiser. Car une personne qui présente des défaillances mémorielles peut devenir un lourd fardeau pour ses proches. C'est pourquoi les associations se sont activées pour donner les informations concernant les soins, les aides à domiciles, les possibilités d'hospitalisation de jour, etc.